<< Paroles d'experts.

isolant naturel

CONSTRUCTION
Le polystyrène expansé se fait une place au soleil.

Le polystyrène expansé se fait une place au soleil

Contexte
Le constructeur de maisons individuelles « Les Maisons du Soleil » utilise régulièrement le polystyrène expansé comme matériau d’isolation. Pour ce chantier situé à Pégomas près de Grasse, il s’agissait d’isoler une grande maison au style contemporain afin de répondre aux exigences thermiques réglementaires en vigueur.

Action
Au niveau du plancher, des hourdis de polystyrène expansé ont été posés sur des poutrelles béton. Par dessus, une dalle de 5 cm a été coulée. Dans la région, les baies à galandage sont typiques, avec les vantaux qui coulissent le long des murs et qui permettent de profiter au maximum des ouvertures. Pour bien isoler l’espace entre le mur et le vantail, des panneaux de polystyrène expansé de 3 cm d’épaisseur.

Bilan
Les travaux ont débuté début 2015 pour une maison de 200 m2 habitable avec garage d’environ 50 m2, d’une terrasse couverte et d’une autre découverte de 25 m2 chacune. Avec un coefficient thermique Up = 0.19 W/m2.K pour l’isolation du plancher et une résistance thermique R de 0,9 m2 K/W pour l’isolation des baies, la réglementation thermique 2012 est parfaitement respectée.

TÉMOIGNAGE

« Les produits sont fins, légers et pratiques à manipuler »

« Cela fait vingt ans que nous utilisons des hourdis en polystyrène expansé. A cette époque, les panneaux faisaient environ 15 cm d’épaisseur ! Aujourd’hui, ils sont tellement fins, légers et pratiques à manipuler que nous pouvons les utiliser également pour les planchers d’étage. Pour l’isolation sous chape, nous arrivons même à supprimer une poutrelle béton toutes les 10 poutrelles pour limiter encore davantage les ponts thermiques. On n’est pas obligé non plus de démarrer l’isolation du plancher avec une poutrelle, on peut directement utiliser un hourdis en polystyrène expansé. » Robert Huet, Dirigeant, Les Maisons du Soleil.

RÉNOVATION
Le polystyrène expansé gris à l’honneur

Le polystyrène expansé gris à l’honneur

Un chantier d’envergure
Début 2014, le propriétaire d’une maison de ville située à environ 5 km du centre-ville de Bruxelles engage d’importants travaux de rénovation. Plomberie, chauffage, sanitaire… Tout y passe, même l’isolation de la maison est complètement revue.

Des contraintes particulières
L’immeuble se situe dans un quartier à "très haute surveillance" par le Service Urbanisme de la commune. Ne pouvant pas isoler la façade côté rue, le client a choisi de l’isoler par l’intérieur et de réserver l’isolation par l’extérieure à la façade côté jardin, libre des contraintes urbanistiques.

Le choix du polystyrène expansé graphité
Les prescriptions des Services de l’Urbanisme exigeaient un coefficient thermique R supérieur ou égal à 2 m² K/W. Le choix s’est porté sur des panneaux de polystyrène expansé graphité, avec capacité anti-feu, d’épaisseur 12 cm et de coefficient d’isolation R de 3,75 m² K/W.

Une mise en œuvre en plusieurs étapes
Le mur existant a d’abord été décapé, un soubassement et un accrocheur ont ensuite été posés, puis les panneaux ont été collés. Le jour suivant, après séchage de la colle, les panneaux ont été fixés avec des chevilles et des vis totalement isolées. Il ne restait alors plus qu’à poser une armature en plastique et à crépir le tout.

TÉMOIGNAGE

« On nous avait vivement conseillé l’utilisation du polystyrène expansé graphité »

« La maison nécessitait pas mal de travaux pour être remise au goût du jour. Du coup, on en a profité pour améliorer son efficacité énergétique. Il y a des aides à la rénovation qui sont proposées par la région bruxelloise, ça donne un coup de pouce. Pour l’isolation thermique, on nous avait vivement conseillé l’utilisation du polystyrène expansé graphité pour ses performances de haut niveau malgré sa faible épaisseur. Aujourd’hui, le pari est réussi. Le bâtiment consomme très peu d’énergie » M. Lapage, propriétaire de la Maison à Bruxelles.

performance isolation